Stacks Image 2482
La biodiversité au lycée Louis Feuillage.

Le travail de patience de Lionel Gamet, professionnel des aménagements paysagers.


Le lycée Louis Feuillade, a connu depuis sa création au milieu du 19ème siècle de nombreuses modifications plus ou moins radicales ! Pendant de nombreuses années, le travail sur les espaces extérieurs se limitait à une simple activité d’entretien. Les rares verdures et les restes de pinèdes semblaient bien isolés parmi les imposants bâtiments en béton et les grands espaces plombés par le soleil méridional. Et puis Lionel est arrivé…
Aujourd’hui le vieux lycée Louis Feuiilade, qui va entamer sous peu une nouvelle rénovation architecturale, se retrouve dans un parc végétal unique et imposant. Peu de lycées en France offrent un tel cadre de vie et d’après Lionel ce n’est que le début !

Approche végétale
" Après à un BTS aménagements paysagers et un perfectionnement des connaissances au Jardin Botanique de Montpellier, j’ai passé un concours pour devenir Jardinier dans un établissement scolaire. A mon arrivée au lycée Louis Feuillade, j’ai découvert de grandes étendues herbacées (photo 1) avec quelques arbres, des haies taillées au carré comme l’on en trouve partout dans les espaces publics, un univers un peu statique où l’œil se perd face à des bâtiments.
Après ce constat j’ai décidé de ne pas limiter mes activités à un simple entretien des espaces qui m’ont été transmis. Ma réaction a été de prendre d’emblée des initiatives afin de mettre en valeur mes connaissances techniques et mes compétences pratiques sur les plantes.
Dans un premier temps j’ai meublé tous les espaces libres en apportant des végétaux peu courants. Avec les années les plantes ont pris leurs places.
Au final, ce travail s’est avéré payant car le lycée s’articule autour de plus de 200 espèces originaires de tous les continents.
Aujourd’hui, le lycée est apprécié des enseignants, des élèves et de l’équipe administrative qui m’ont avoué qu’un cadre de vie aussi agréable fédère toute la communauté éducative. Un élève en sortant de la classe fait une coupure avec un univers de rigueur et accède à un univers plus souple et reposant.
Me retrouvant en confiance avec tous ces témoignages positifs, j’ai décidé de supprimé tous les traitements phytosanitaires (insecticide, fongicide, herbicide)
C’est en fait la nature qui guide mes faits et gestes. Pourquoi tailler une plante en carré ou en boule, alors qu’un port naturel lui donne toute sa grâce ? Pourquoi parler de mauvaise herbe quand on sait qu’elle renferme des propriétés médicinales ou qu’un insecte viendra se nourrir et se reproduire sur sa tige ? N’est-ce pas là une notion de biodiversité que tout le monde recherche ?
Au cours des années ma réflexion s’est peu à peu portée sur le transfert des connaissances aux autres. J’ai eu l’idée d’impliquer les enseignants dans divers projets pédagogiques dans les espaces extérieurs du lycée. Les arts plastiques ont été les premiers concernés avec des créations d’élèves qui se sont invitées dans les espaces verts. Puis j’ai réussi à convaincre d’autres enseignants de participer cette aventure unique dans l’académie. Ainsi par exemple, dans le cadre d’un cours de Français, les élèves ont travaillé sur les traces des grands voyages comme Bougainville et Lapérouse. En Anglais, nous avons travaillé sur James Cook, qui a cartographié l’Australie et sur Robert Fortune qui a dérobé le secret de la fabrication du thé. En Chimie nous travaillons sur les vertus tinctoriales et médicinales des plantes. Les langues anciennes Latin et Grec nous permettent d’identifier les espèces. Etc. Actuellement nous avons inauguré un parcours botanique des espèces que l’on retrouve en garrigue (ciste, pistachier, pin d’halep, etc.).
Tous ces thèmes abordés permettent d’avoir un autre regard sur les plantes et l’attitude que chacun de nous doit avoir vis-à-vis de l’environnement que nous fréquentons au quotidien."
1996

En 1996, peu de végétation dans le lycée notamment autour du bâtiment 1 et du pavillon administratif

2004
2004

En 2004, le patient travail de Lionel donne une autre qualité de vie au lycée.

2012
2012
2012
2012

De nos jours, le lycée dispose d’une biodiversité exceptionnelle.